Bâtissons ensemble

Le podcast officiel des Chantiers d’actions et de recherche pour des Francophonies inclusives de l’Université d’Ottawa

Kathi Kawtar

Productrice

D’origine marocaine. Actuellement, elle complète son baccalauréat à l’université d’Ottawa dans le programme d’étude de développement international et mondialisation. Elle a produit les podcasts et a contribué à la mise sur pied du site web des CarFfi. Grace aux témoignages poignants révélés lors des évènements organisés, elle a pris conscience de l’existence du racisme au sein des universités. Se considérant elle-même comme une minorité et étant immigrante, elle affirme que son travail avec les CarFfi lui a permis d’ouvrir les yeux au sujet des discriminations au sein des Ffrancophonies. Pour en savoir plus

Leaders Noirs en milieu universitaire

Événement organisé par le GaCran

meeting

Une table ronde présidée par la professeure Donatille Mujawamariya, Ph.D. Les trois honorables panélistes sont : le professeur Sanni Yaya, le professeur Boulou Ebanda de B’béri et finalement le professeur Francis Bangou. Les trois panélistes exposent les difficultés qu’ils rencontrent en tant que leader Noir puis présentent des stratégies concrètes pour la reconnaissance des Noir.e.s et du racisme dont ils sont victimes, pour la réparation et pour la réconciliation de tous le membres de la communauté éducative universitaire.

Francis Bangou, Ph.D.

Vice-doyen


Vice-doyen à la gouvernance et aux affaires étudiantes et professeur agrégé en didactique des langues secondes (français et anglais).
Pour en savoir plus

Sanni Yaya, Ph.D.

Professeur Titulaire


Professeur titulaire à l’École de développement international et mondialisation et titulaire de la Chaire Senghor sur la santé et le développement et vice-recteur International et Francophonie.
Pour en savoir plus

Boulou Ebanda de B'béri, Ph.D.

Professeur Titulaire


Professeur titulaire à la Faculté des arts et conseiller spécial au comité antiracisme et inclusion à l’Université d’Ottawa.
Pour en savoir plus

Ffrancophonies inclusives et (in)sécurité linguistique

Événement organisé par PAC

puzzle

La diversité langagière des Ffrancophonies doit être prise en compte dans la construction de Ffrancophonies inclusives. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) considère que « la prise en compte des variétés du français et la valorisation des langues en contact avec le français constituent également un enjeu majeur pour l’espace francophone ». Le chantier Parlons avec confiance (PAC) œuvre à reconnaître les inégalités langagières par la mise en lumière de leurs impacts dans l’expérience scolaire des personnes ayant le français pour langue d’expression, à la réparation des cicatrices langagières par le dialogue émancipateur, l’élaboration de principes directeurs et d’actions stratégiques pour contrebalancer les actions oppressives de la discrimination langagière et à réconcilier les groupes sociaux francophones entre eux. La causerie Ffrancophonies inclusives et (in)sécurité linguistique se veut être un premier espace de dialogue émancipateur.

Andrea Burke-Saulnier

Professeure agrégée


Professeure adjointe au Département des sciences de l'éducation à l'Université Sainte-Anne.
Pour en savoir plus

Hannah Sutherland, M.A.

Étudiante au Doctorat


Étudiante au doctorat en éducation à l’Université d’Ottawa.
Pour en savoir plus

Martin Kreiner

Vice-Président


Vice-président et membre du bureau de direction de la Fédération jeunesse canadienne-française depuis septembre 2021. Aujourd’hui, il travaille en communication et marketing à Ottawa et demeure mordu par la politique et la planification stratégique.
Pour en savoir plus

L’alliée et l’allié dans la lutte contre le racisme anti-Noir

Événement organisé par GaCran

pawn

Au regard des situations de racisme anti-Noir qui prévalent dans nos collectivités, de nombreuses personnes, autres que les membres des communautés noires, reconnaissent l’existence de ce fléau et désirent s’engager avec ces derniers à le combattre. Il s’agit d’un engagement à reconnaître et respecter la dignité de la personne noire, à participer activement à la réparation des inégalités historiques et actuelles causées par le racisme anti-Noir et à réconcilier la biographie collective en utilisant tout privilège pour contrer l’oppression de l’identité noire. Cet engagement pour un changement radical soulève un questionnement sur la place de « l’Autre » en tant qu’allié et alliée dans la lutte contre le racisme anti-Noir. Cette causerie – débat présentera la position de trois personnes noires, membres de GACRAN, sur cette question de l’allié et alliée. Sous la conduite de la professeure Phyllis Dalley, Jean-Marie Vianney, Elie Ndala et William Tcheumtchoua Nzali présenteront leurs perspectives expérientielles de l’allié et alliée en répondant aux questions suivantes : Que signifie pour vous le fait d’être allié et alliée ? Quels sont ses rôles ? De quelles manières aborder les questions de racisme et de discrimination dans nos communautés avec l’allié et alliée ?

Jean-Marie Vianney

Acteur Communautaire


Diplômé en communications sociales et en résolution de conflits à l’Université Saint-Paul d’Ottawa, Jean-Marie Vianney est un acteur communautaire pluridisciplinaire affilié au Conseil national de la presse et des médias ethniques. Il est aussi membre co-fondateur de GACRAN.
Pour en savoir plus

William Fils Tcheumtchoua Nzali

Étudiant International


D’origine camerounaise, William Fils Tcheumtchoua Nzali est un étudiant international au doctorat à la faculté d’éducation de l’université d’Ottawa et membre co-fondateur de GACRAN.
Pour en savoir plus

Elie Ndala

Doctorant en Éducation


Doctorant en éducation à l'Université d'Ottawa et membre co-fondateur de GACRAN.
Pour en savoir plus

À l’ombre de la langue légitime

Événement organisé par PAC

C’est lors d’un séjour en France pour entreprendre des études de cycles supérieures que l’auteure prend conscience de sa différence : elle parle le français mais pas celui des Français et elle en ressent un sentiment d’étrangeté. Elle ne sait pas encore qu’elle est en train de vivre une expérience marquante qui constituera le ferment de ses recherches universitaires. C’est à travers ce parcours et celui des personnes rencontrées lors des enquêtes en Acadie qu’elle questionne les processus à la base de la légitimation linguistique. Le livre s’inscrit dans une sociolinguistique qui montre comment la langue fabrique de la différence, comment elle crée des catégories sur la base des pratiques linguistiques jugées légitimes selon les lieux.

Annette Boudreau

Sociolinguiste

Annette Boudreau, sociolinguiste, est professeure titulaire au département d’études françaises de l’Université de Moncton. Elle a été codirectrice du Centre de recherche en linguistique appliquée de l’Université de Moncton avec sa collègue Lise Dubois de 1996 à 2001 et directrice jusqu’en 2003. Elle analyse les liens entre pratiques et représentations linguistiques, construction identitaire et structuration sociale dans les communautés minoritaires francophones du Canada. Elle s’est particulièrement intéressée au concept de sécurité/insécurité linguistique et à ses applications en Acadie des Maritimes. | Pour en savoir plus